top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAdmin

Le RNCP - l'essentiel

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) recense la liste de tous les diplômes et titres à vocation professionnelle. Son rôle est de faciliter l’accès à l’emploi, la gestion des ressources humaines, la mobilité et l’accès à la formation professionnelle pour tous.

Le cadre des certifications professionnelles est un élément structurant parce qu’il pose des repères de classement qui permettent :

  1. D’améliorer la visibilité des certifications professionnelles en vue d’un plus large accès auprès des publics ;

  2. La transparence des certifications professionnelles et leur comparabilité ;

  3. La reconnaissance dans les conventions collectives ;

  4. La mobilité des personnes dans leurs parcours professionnels ;

  5. De faciliter le travail des acteurs de l’accompagnement auprès des personnes inscrites dans un projet professionnel (VAE et / ou parcours de formation)

Ainsi, en constituant un espace national unique intégrant l’ensemble des contributeurs au système de certification, le RNCP constitue l’outil de référence pour l’ensemble des acteurs impliqués dans la relation emploi – compétences au niveau national et international comme pour le public et les entreprises.


« Les certifications professionnelles enregistrées au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) permettent une validation des compétences et des connaissances acquises nécessaires à l’exercice d’activités professionnelles. Elles sont définies notamment par un référentiel d’activités qui décrit les situations de travail et les activités exercées, les métiers ou emplois visés, un référentiel de compétences qui identifie les connaissances et les compétences, y compris transversales, qui en découlent et un référentiel d’évaluation qui définit les critères et les modalités d’évaluation des acquis. Les certifications professionnelles sont constituées de blocs de compétences, ensembles homogènes et cohérents de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées »


France Compétences examine alors chaque demande d’enregistrement au RNCP selon 9 critères établis :


  1. L’adéquation des emplois occupés par rapport au métier visé par le projet de certification professionnelle ;

  2. L’impact du projet de certification professionnelle en matière d’accès ou de retour à l’emploi ;

  3. La qualité des référentiels d’activités, de compétences et d’évaluation ;

  4. La mise en place de procédures de contrôle de l’ensemble des modalités d’organisation des épreuves d’évaluation ;

  5. La prise en compte des contraintes légales et réglementaires liées à l’exercice du métier visé par le projet de certification professionnelle ;

  6. La possibilité d’accéder au projet de certification professionnelle par la VAE ;

  7. La cohérence des blocs de compétences constitutifs du projet de certification professionnelle et de leurs modalités spécifiques d’évaluation ;

  8. Le cas échéant, la cohérence des correspondances totales ou partielles mises en place avec des certifications professionnelles équivalentes et de même niveau de qualification et leurs blocs de compétences ;

  9. Le cas échéant, les modalités d’association des commissions paritaires nationales de l’emploi de branches professionnelles dans l’élaboration ou la validation des référentiels.


Les certifications professionnelles, classées par niveaux de qualification et domaines d’activités, sont constituées de blocs de compétences légalement définis par l’article L. 6113-1 du code du travail : « les certifications professionnelles sont constituées de blocs de compétences, ensemble homogènes et cohérents de compétences contribuant à l’exercice autonome d’une activité professionnelle et pouvant être évaluées et validées ».


Les deux premiers critères s’appuient sur la présentation et l’analyse d’au moins deux promotions de titulaires (à noter, la distinction entre cohorte et promotion ndlr), tandis que les deux derniers sont facultatifs.

Attention, pour beaucoup d’organismes de formation la certification se résume à un gain d’argent considérable que l’on pourrait résumer comme suit :


CERTIFICATION = FINANCEMENTS = CROISSANCE


Si l’approche et l’équation ne sont pas fondamentalement fausses, obtenir une certification - sa propre certification - peut s'apparenter à un parcours du combattant !

Il est essentiel d’y consacrer un maximum de temps sous peine de perdre du temps et de l’argent.


Ainsi, pour figurer au RNCP, les organismes doivent satisfaire aux attentes de France Compétences en présentant un dossier dont l’instruction lui permettra de vérifier la cohérence de 8 composantes majeures que l’organise demandeur doit maitriser :


  1. Un référentiel d'activité ancré dans le réel des professionnels du secteur renseignant sur ce lien entre la certification et l'emploi ;

  2. Un référentiel de compétences dont les modalités d'évaluation et les critères permettent d'attester la qualification des diplômés, clairement orienté vers la gestion par les compétences ;

  3. Une étude d'opportunité solide et étayée complétée par une comparaison avec d'autres certifications existantes du marché ;

  4. Un dispositif de VAE dans l'esprit de la loi, garantissant l'accès à la certification professionnelle par d'autres voies que celles de la formation initiale professionnelle, ou des différents dispositifs de formation professionnelle des politiques publiques ;

  5. Un dispositif de mise sous contrôle des modalités d'évaluation menant à la certification ;

  6. Un dispositif pérenne de suivi des diplômés d'une part, et d'un conseil de perfectionnement d'autre part, permettant de garantir la correspondance entre certification professionnelle enregistrée au RNCP et les besoins des professionnels du secteur d'activité ;

  7. Les aspects réglementaires liés à l'exercice du métier, le cas échéant ;

  8. Sans oublier la cohérence des informations présentées dans le dossier et celles accessibles sur votre site web.


Astuce : Pour maximiser les chances de réussite, notre cabinet et nos consultants vous accompagnent entre autres dans l’analyse des métiers, la forme à établir et la formalisation des compétences. La présence d’un expert métier aux côtés du consultant encouragera la réussite de votre projet.


Pour aller plus loin : cliquez pour accéder à l’article « Les grandes étapes de l’enregistrement d’une certification professionnelle aux Répertoires nationaux de France Compétences »


Pour une demande sur mesure, cliquez ici




55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page